Are we there yet? On Arrive quand? Bay of Biscay – La Coruña

IMG_6101
Spanish Coast , weather was not always cooperating – Cote Espagnole, le temps n’etait pas toujours au beau fixe
When we left Les Sables we knew we had to reach Gibraltar within 90 days in order to clear customs and not have to pay a hefty 20% VAT on Sacre Bleu. We could literally not afford to miss the deadline. So the trip down the Bay of Biscay, coast of Spain and Portugal began to be a bit of a time bomb. On August 31st we were bound for La Coruña, Spain. Unfortunately, the weather held us back a bit here and there. It felt that each day was just about sailing 10-18 hours (or, more often, motoring) in order to get to the next stop.
By the time we arrived at an anchorage or dock it was time for dinner, and afterwards, we were so tired that we did not last long enough to watch a movie or play a game with the kids.
Jim was also stressed about getting internet and being able to write and send his cartoons before the dreaded weekly deadline. You might think that going cruising is laid back and relaxing but this first part of the trip did not leave us much time for exploring and visiting.
Quand nous avons quitté Les Sables, nous savions que nous devions atteindre Gibraltar en 90 Jours afin de ne pas payer les 20% de TVA sur Sacre Bleu. Alors le voyage dans la Baie de Biscaye, cote espagnole et portuguaise est devenu comme une course contre le montre. Le 31 Aout nous partions pour La Corogne (Espagne). Malheureusement, le temps nous a retardé ici et là. Il fallait faire de 10 à 18 heures de voile (ou plus souvent moteur) afin d’arriver à la prochaine étape.
Dés que nous atteignions une baie ou un port il était l’heure de dinner et nous étions trop fatigués pour regarder un film ou jouer à un jeu de société avec les enfants.
Jim était aussi stressé par l’accès à l’internet et par sa bande dessinée. Partir en croisière parait relaxant mais la première partie de ce voyage ne nous laissait pas beaucoup de temps pour explorer et visiter.
IMG_6090 IMG_7438 IMG_6043
After Cap Finistere things would get even a little bit harder as there would be fewer places where we could stop and get shelter, and that meant making sure the weather would not surprise us with gale or storm.
That also meant watches thru the night for Jim and I taking turns every 3 hours.
Not counting the gale we got in Ribadeo with winds at 35+ knots, and we had to dock Sacre Bleu. Tension was high and we only scratched the paint a little…
What part of this was supposed to be fun?
IMG_7319
Ribadeo: Calm before the gale – Le calme avant la tempete
Après Cap Finistère, les choses seraient encore un peu plus difficiles avec moins d’endroits pour s’arrêter ou se réfugier, il fallait donc s’assurer que le temps reste coopératif.
Cela voulait aussi dire des nuits blanches avec une relève toutes les 3 heures. 
Sans compter le gros temps essuyé à Ribadeo avec des vents de plus de 35 noeuds avec lesquels nous avons accoster Sacre Bleu. La tension était élevée mais nous n’avons rayé la peinture qu’un petit peu.
Où est le plaisir dans tout cela me direz vous?
On an happier note, I have already met some incredibly kind and helpful people along the way.
First, Glenn Harmann, an American skipper who is helping Bob and Teresa Rose with their brand new Lagoon 450 “Sea Rose,” with the preparation for the ARC in November. Glenn has been so nice to Jim & I with advices while sharing a coffee, and we are so glad we met him back in Annapolis and our paths crossed a few times while in France and Spain.
IMG_7237
Glenn & I sharing a cow – une vache pour deux!
IMG_6884
Sea Rose and its crew – Sea Rose et son equipage: Bob, Teresa and Glenn
Sur une note plus positive, j’ai fait la connaissance de personnes incroyablement généreuses. Tout d’abord, Glenn Harmann, un skipper Américain qui aide Bob et Teresa Rose avec leur nouveau Lagoon 450 “Sea Rose”, pour la traversée de l’Atlantic (ARC) en Novembre prochain. Glenn a été si généreux avec ses conseils lors de poses café. Nous sommes tellement ravis de l’avoir connu à Annapolis et par chance nos chemins se sont croisés à plusieurs reprises en France et en Espagne.
While in La Rochelle, I met Bertrand, a seasoned french sailor who was incredibly kind. He took me on a 2-1/2 hour shopping spree by car to try to get my new plancha to work. Of course, I diverted a bit, as I love shopping so much, and came back with rain boots for the kids, tools, and a few other things. Sylvie, his wife, told me he hated shopping, but he had nothing better to do, and he loved working on boats, so the next day he spent about 4 hours hooking up the plancha’s gas line, and then Sylvie proceeded with a gift before we left the dock!
DSCN2968
Bertrand, Sylvie… Kindness – Gentillesse…
Lors de notre séjour a La Rochelle, j’ai rencontré Bertrand, un marin français averti et très généreux. Il m’a emmenée faire les magasins pendant 2 heures et demi pour installer ma Plancha. Evidemment j’ai dévié un peu car j’aime faire les magasins et suis revenue avec des bottes de pluie pour les enfants, des outils et autres trouvailles. Sylvie, son épouse m’a avouée qu’il détestait faire les magasins mais qu’il n’avait rien de mieux a faire et qu’il aimait bricoler sur les bateaux, alors le lendemain il a encore passé 4 heures a connecter le tuyau de gaz, et Sylvie nous a meme donné un cadeau a notre départ.
Lastly while anchored in Santander a local sailor advised us to go quickly to a nearby marina as the winds were picking up. By the time we docked they were well over 30 knots. He was in a slip just a little farther and said he would love to take Jim & I out to dinner at the Santander Yacht Club as he noticed our homeport and had himself been in Annapolis many years before as a Spanish Naval Officer. At 9:30pm Alvaro picked us up and treated us to a fabulous meal.
IMG_7331
Alvaro, our host
IMG_7323
Santander Yacht Club
Enfin pendant que nous étions ancrés à Santander un marin espagnol nous a conseillé d’aller au plus vite s’abriter à une marina car les vents forçaient.  Quand nous sommes arrivés les rafales étaient au delà de 30 noeuds. Il était à quai à coté de nous et nous a invité à diner au Yacht Club de Santander car il avait remarqué notre port d’attache et avait été lui même à Annapolis des années auparavant comme officier de la marine Espagnole. A 21h30 Alvaro est venu nous chercher et nous a convié à un fabuleux dîner. 
This is what makes this voyage so special even though it is not always easy and time flies way too fast. But the people you meet along the way and places you see make it worth it!
Tout cela rends notre voyage très spécial même quand les choses se compliquent et le temps passe trop vite. Mais les gens que nous rencontrons et les lieux que nous découvrons en valent la peine.
IMG_5939
Ribadeo: Sunrise – Leve du Soleil
Now we need to get to Gibraltar,
but that’s another story…
Maintenant il faut aller à Gibraltar,
Mais c’est une autre histoire…

12 thoughts on “Are we there yet? On Arrive quand? Bay of Biscay – La Coruña”

  1. Bonjour! On s’est rencontrees il y a 3 ans lors du salon nautique d’annapolis, quand notre L560 VOAHANGy etait en exposition. Je suis ravie de voir que vous partez en croisiere en famille! Ce furent les meilleures moments pour nous (malheureusement de retour a terre depuis 6 mois!), surtout les rencontres inoubliables faites le long du chemin et bien sur les decouvertes de coins magnifiques. Bon vent donc et profitez bien, le temps va passer tres vite!!!

    Liked by 1 person

  2. A Gif sur Yvette c est la rentrėe des classes sous le soleil moins ardent qu au mois d août ….Les agriculteurs en colère envahissent les autoroutes et nous sommes bien loin de votre vie tout à fait originale et pleine d imprévus….
    Bon vent bonne navigation et à bientôt de vos nouvelles
    Sylvie Le Gall

    Like

  3. Congratulations for your blog. I also keep an eye on Marine Traffic to monitor the progress of Sacre Bleu. The weather seems very good for the week to come, a little bit windy around Cape Finistere until Sept 6, but sailing downwind it should not be an issue. As you know, the rias are great places for sailors, do not rush there. After Vigo you have the option to catch up by sailing directly to Lisbon if needed. I see you had 30 kts in Santander, but the same low, I think, generated winds in excess of 50 kts in La Rochelle. Enjoy Galicia and good sailing.

    Like

    1. Bertrand, je m’excuse car je n’avais pas vu ton commentaire. Merci pour les conseils. La plancha marche à merveille et nous l’apprécions beaucoup et pensons à toi! Tout se passe bien mais l’accès à l’internet laisse a désirer. A bientôt j’espère.

      Like

  4. Bonjour À toute la petite famille absente de La Rochelle ou nous passons la semaine a l occasion de la manifestation du Grand Pavois…
    Nous sommes ravis de revoir nos voisins de ponton Français et Anglais
    qui vivent sur leur bateau une bonne partie de l annėe….
    L ambiance est toujours aussi conviviale et nous reviendrons le mois prochain mais en branchant le chauffage car aujourd’hui c est le jour de l automne, la pluie et le vent sont au rendez-vous….Bonne route de Sylvie Le Gall

    Like

    1. Ravie d’avoir de vos nouvelles. Je sais que le temps a été capricieux ces temps ci. Nous sommes à Gibraltar pour une semaine pendant que Jim part à Dubai. A bientôt.
      Valerie

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s